Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Miss France : Endemol gagne face à Geneviève de Fontenay

G de fontenay newsteleLa société de production Endemol, propriétaire de la marque Miss France rachetée en 2002 à Geneviève de Fontenay, a affirmé jeudi, dans un communiqué, qu'un jugement de la Cour de cassation interdit désormais à la "dame au chapeau" d'organiser une élection concurrente.

 

Jointe par l'AFP,  Geneviève de Fontenay a formellement contesté "l'interprétation" qu'Endemol fait du jugement qui, selon elle, lui permet de continuer à organiser son concours dissident "Miss Nationale". "C'est complètement faux! Endemol interprète le jugement à sa façon. Mon élection +Miss Nationale+ n'est absolument pas remise en cause", a dit Mme de Fontenay. Endemol, qui n'a pas souhaité publier le jugement, a précisé qu'il avait été rendu mardi. Un premier jugement, rendu par la cour d'appel de Paris, avait donné raison en juin 2010 à Mme de Fontenay qui avait quitté la société Miss France avec pertes et fracas, estimant qu'Endemol allait à l'encontre de l'éthique du concours de beauté qu'elle animait depuis les années 50.

 

Selon Endemol, "la Cour de cassation a censuré la cour d'appel de Paris pour avoir rejeté la demande des sociétés Endemol développement et Miss France tendant à ordonner à Mme Mulmann dite de Fontenay et à l'association Comité Miss France de cesser tout acte de quelque nature que ce soit en vue d'organiser une élection concurrente de l'élection Miss France 2011". Par son action, Endemol entendait "faire cesser toute campagne de dénigrement, protéger la marque +Miss France+ et interdire à Mme de Fontenay d'organiser une élection nationale concurrente de l'élection Miss France 2011", indique le communiqué. Endemol indique qu'un arbitrage doit juger en décembre la validité d'une clause de non concurrence qui lierait Mme de Fontenay.

 

"La Cour de cassation a donné entièrement raison aux sociétés Miss France et Endemol Productions. Elle a également considéré que les propos de discrédit portés par Mme de Fontenay jugés dénigrants à l'encontre de l'élection Miss France avaient été justement qualifiés", ajoute Endemol. "Nous sommes très satisfaits de cette décision de justice qui remet les pendules à l'heure. Il n'y a rien de personnel envers Geneviève de Fontenay. Nous cherchons simplement à protéger les intérêts d'un actif, la société Miss France achetée très cher", a indiqué à l'AFP la direction de la société de production.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook 

Sources : AFP
Crédit Photo :
Kenzo Tribouillard AFP/Archives

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article