Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

90' Enquêtes : « Marseille : quand la vidéo-surveillance traque les délinquants » ce mercredi sur TMC

Carole Rousseau (© TF1/Julien Cauvin)

Carole Rousseau (© TF1/Julien Cauvin)

Carole Rousseau présente ce mercredi soir dès 20h55 sur TMC un nouveau numéro de 90' Enquêtes. Sommaire

 

Marseille : quand la vidéo-surveillance traque les délinquants

Depuis 2 ans, Marseille a une nouvelle arme contre la délinquance : des caméras de vidéo-surveillance. Déjà plus de 600 quadrillent la ville, et d'autres sont encore à venir. Trafics, agressions, vols… ces caméras seraient l'arme absolue contre les délinquants en tous genres.
Car la cité phocéenne a bien du mal à se débarrasser de l'image d'insécurité qui lui colle à la peau, celle d'un centre-ville gangrené par la petite délinquance !

On croyait le problème insurmontable. Mais ces caméras sont en train de tout changer. Rien n'échappe à leur vigilance : télécommandées à distance, ces caméras détectent tous les agissements suspects, et surtout, elles peuvent suivre les délinquants à travers la ville…. Difficile alors pour eux d'échapper aux policiers, qui n'ont qu'à se laisser guider pour les interpeller.
Mais surtout, plus besoin pour les policiers de devoir assister au flagrant délit pour intervenir. Désormais, l'image fait office de preuve. Il suffit ainsi qu'un délit soit filmé pour que l'auteur soit interpellé, parfois plusieurs jours plus tard…

Et visiblement, le dispositif  est redoutablement efficace : selon la Police, les vols de colliers à l'arraché, qui constituaient un véritable fléau dans le centre-ville, ont par exemple été divisés par six en deux ans, grâce à la vidéosurveillance !
Comment ces caméras ont-elles révolutionné le travail de policiers ? Comment cet impressionnant dispositif, a-t-il permis d'inverser la courbe de la délinquance dans le centre de la cité phocéenne ?

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article